Oxfam intensifie la pression après le rapport consternant du Baromètre du café

Les géants de l’industrie du café ne font pas suffisamment d’efforts pour protéger les droits humains et l’environnement. Et ils ne communiquent pas de manière assez transparente sur leurs engagements pour durabiliser la culture du café. C’est ce qui ressort du nouveau Baromètre du café, l’étude menée tous les deux ans par Oxfam pour évaluer la durabilité du secteur du café. Conclusion : nos efforts constants pour maintenir la vigilance dans le secteur restent cruciaux pour les producteurs.

À quel niveau agit Oxfam pour les caféiculteurs Fairtrade ?

Notre spécialité est de stimuler le commerce équitable. Nous avons été les premiers à introduire le café équitable en Belgique en 1971 et nous faisons tout pour garder notre rôle de pionnier.

La base du commerce équitable est formée par le prix minimum Fairtrade et la prime Fairtrade mais cela va bien au-delà de cela :

  • Oxfam choisit délibérément de travailler avec de petites coopératives caféières, rassemblant souvent des cultivateurs vulnérables, et construit avec eux des relations à long terme.
  • Oxfam paie une partie du café à l’avance à la coopérative, afin de lui permettre de payer un prix correct aux cultivateurs directement après la récolte.
  • Oxfam achète son café directement aux cultivateurs, chaque café est entièrement traçable.

Fairtrade : plus que du commerce

Lorsque vous achetez un café de la marque Oxfam Fair Trade, vous soutenez en même temps le travail de lobbying politique de l’asbl Oxfam-Wereldwinkels, car les deux sont étroitement liés. Le mouvement des magasins du monde s’efforce de sensibiliser et d’influencer l’opinion dans le but de mieux structurer et encadrer le commerce équitable.

D’autres part, notre asbl met en place des programmes de soutien, financier ou non, qui aident les partenaires producteurs à progresser. Par exemple :

  • passage à des techniques de culture agroécologiques, achat de nouveaux plants de café
  • encourager les caféiculteurs à devenir moins dépendants de la récolte de café, par exemple en leur apprenant à élever du bétail
  • investissements dans l’amélioration de la qualité
  • donner aux producteurs de café l’opportunité de visiter des salons internationaux et de créer des contacts avec d’autres acheteurs
African Blend Coffee Oxfam Fair Trade Congo

Que nous apprend le Baromètre du café d’Oxfam ?

Malgré un chiffre d’affaires annuel de 170 milliards d’euros pour le secteur mondial, le prix structurellement bas du café ne permet pas à de nombreux cultivateurs d’obtenir un revenu décent.

Les géants de l’industrie du café promettent depuis des années déjà d’assumer leur responsabilité. Mais si nous constatons des progrès dans leurs politiques, ils ne font aucune avancée significative sur le terrain.

Le commerce équitable tente d’y pallier mais ne peut accomplir des miracles. C’est pourquoi Oxfam encourage les cultivateurs à fournir une meilleure qualité et à passer à la culture biologique. Leurs acheteurs leur versent ainsi des primes de qualité et des primes bio supplémentaires.

Le consommateur est demandeur de café durable

C’est intéressant à savoir ! Le Baromètre du café indique aussi que les consommateurs accordent de plus en plus d’importance à la provenance de leur café et s’interrogent sur la durabilité de sa production.

L’asbl Oxfam-Wereldwinkels continue à lutter pour une meilleure réglementation du marché international du café. Où les prix minimums seraient déterminés par les coûts de production réels, où la spéculation n’aurait plus cours et où tout le monde serait logé à la même enseigne au niveau du respect des droits humains et de l’environnement.

Car après 50 ans ‘in the business’, nous sommes plus convaincus que jamais : un café équitable est profitable pour tout monde.

Lire le compte-rendu du Baromètre du café


Related Articles

Rencontre avec l’homme de la situation : Tayoro mord à pleines dents dans le projet

En 2019, nous avons lancé un projet de collaboration avec la coopérative cacaoyère CPR Canaan. Le produit de cette collaboration est la gamme de chocolat Bite to Fight. Nous payons une prime supplémentaire directement aux cultivateurs du cacao utilisé pour ce chocolat.

Participez à l’action "De Langste Koffieklets"

Depuis 50 ans, Oxfam s’emploie à réveiller les consciences face aux injustices du commerce international. Et nous allons continuer pendant la Semaine du commerce équitable, du 6 au 16 octobre, pour faire du commerce équitable le sujet de conversation numéro 1.

COVID-19 et hausse de la demande : problèmes au sein de la chaîne d'approvisionnement

La demande mondiale de matières premières et de produits est en plein boom, ce qui entraîne une pénurie de containers dans de nombreux ports. Les foyers réguliers de COVID-19 dans les ports de départ et le manque de personnel que cela entraîne, de même que les confinements successifs compliquent...

Oxfam Fair Trade 24552

Nouveau : œufs de Pâques par 2 kg

Rien ne vaut un petit chocolat pour accompagner un café ou un thé. Et à Pâques, ça peut même être un petit œuf, pas vrai ? Bonne nouvelle pour ceux qui aiment beaucoup les œufs de Pâques : nos petits œufs en chocolat fourrés fairtrade sont maintenant aussi disponibles...