Libera Terra

Libera Terra

  • lutte contre le crime organisé en Italie avec ses produits artisanaux
  • rassemble les coopératives qui cultivent sur des terres confisquées à la mafia
  • fournit des pâtes bio, du limoncello et des produits aux tomates séchées à Oxfam-Wereldwinkels
« Dans une communauté où la mafia domine toujours l’économie, Libera Terra agit et lutte. »

— Libera Terra, Italie

Le commerce équitable expulse la maffia

Libera Terra signifie ‘Terre Libérée’ (info en néerlandais) en italien, et dans ce cas, on peut préciser ‘Terre Libérée de la Mafia’. C’est sous ce nom que 9 coopératives agricoles de Sicile, de Calabre, de Campanie, des Pouilles et du Latium vendent leurs produits artisanaux fairtrade: pâtes, huile d’olive, vin et autres produits méditerranéens.

Ils cultivent leurs produits sur des terres qui appartenaient autrefois à la mafia mais qui ont été confisquées. Et ils utilisent leur riche tradition culinaire pour lutter contre le crime organisé et pour créer des emplois. Ces emplois sont essentiels dans un pays où le chômage est extrêmement élevé et où la corruption est profondément enracinée.

De l’activisme aux pâtes fairtrade

Pendant des années, la vie quotidienne sicilienne a été dominée (et elle l’est encore en partie) par ce que l’on appelle ‘la mafia’, empêchant le développement de structures politiques démocratiques ou même d’un tissu économique et social sain.

C’est pour dénoncer et combattre cette situation que le réseau Libera a été créé en 1995. De nombreuses organisations, écoles et groupes d’activistes locaux y travaillent ensemble pour mettre en place une culture de ‘sécurité juridique’. L’un des objectifs concrets est de réutiliser les propriétés de la mafia saisies par le gouvernement.

Et c’est exactement ce que fait le projet Libera Terra depuis 2001. En 2002, l’organisation a lancé les premières pâtes bio à base de céréales cultivées sur des terres appartenant autrefois à la mafia. Aujourd’hui, le projet rassemble 9 coopératives de toute l’Italie et la porte est toujours ouverte pour d’autres coopératives qui répondent aux exigences (de qualité) sociales, éthiques et techniques de Libera Terra.

Une multitude de marchés

  • Les coopératives de Libera Terra cultivent un total de 975 hectares de terres. Elles cultivent des céréales, des olives, des raisins, des légumineuses et des légumes.
  • Au moins un tiers des employés des exploitations agricoles sont des personnes qui ont du mal à accéder au marché du travail classique.
  • Libera Terra est impliquée depuis le début de la chaîne de production (planification des cultures) jusqu’à la transformation et au conditionnement. Surveiller elle-même de près l’ensemble du projet lui permet d’en garantir la viabilité économique.
  • Les produits Libera Terra sont distribués en Italie dans les boutiques équitables locales de CTM/Altromercato et les supermarchés coopératifs de Coop.
  • Outre l’agriculture biologique, Libera Terra cible également d’autres sources de revenus, comme l’agrotourisme.

Libera Terra & Oxfam

  • Libera Terra associe le développement socioéconomique à un modèle d’entreprise performant, sans rien perdre de ses valeurs et principes fondamentaux. La mission de Libera Terra et sa façon de travailler font écho à la volonté d’Oxfam-Wereldwinkels de soutenir les petits producteurs indépendants (info en néerlandais) et les aider à se développer.
  • Depuis juillet 2018, on trouve dans les boutiques d’Oxfam une sélection de produits Libera Terra. Oxfam-Wereldwinkels démontre ainsi son soutien aux initiatives courageuses et justes.
  • Oxfam-Wereldwinkels aide également Libera Terra à trouver de nouveaux débouchés commerciaux et à développer des produits intéressants.

En ce moment, nous vendons 9 produits de ce partenaire :

9 résultats affichés