Coopecanera

Coopecanera

  • coopérative de producteurs de canne à sucre du Costa Rica qui ont décidé d’unir leurs forces en 1972 pour gérer la vente ensemble
  • investit en majorité sa prime équitable dans des projets écologiques
  • fournit du sucre de canne non raffiné et certifié équitable à Oxfam Fair Trade
« Comme les prix de nombreux produits fluctuent fortement sur le marché, je vends du sucre et du café. Coopecañera me garantit un certain volume d’achat pour mon sucre, et ça me rassure. »

— Lionel, membre de Coopecañera

Sucre Fairtrade respectueux de l’environnement

Le Costa Rica est le pays le plus vert du monde et est constitué à 25% de zones naturelles protégées. Mais il n’est pas à l’abri des aléas de Dame Nature. Le changement climatique provoque de plus en plus d’inondations, d’ouragans et de sécheresses. Pour un pays spécialisé dans la canne à sucre, ce n’est pas une partie de plaisir.

Les conditions météorologiques changeantes n’apportent absolument rien de bon. La canne à sucre est très sensible aux changements de temps et aux maladies. Les producteurs de canne à sucre en ressentent déjà fortement les effets, surtout dans la région de San Ramón.

Heureusement, les agriculteurs de la coopérative Coopecañera (Cooperativa Cañera de San Ramón RL) ont bien conscience du rôle qu’ils peuvent jouer pour protéger leur beau pays. Ces dernières années, ils ont financé plusieurs projets écologiques avec leur prime équitable. Ils ont par exemple mis en place un système de collecte de l’eau. La plupart des membres produisent du café équitable et ils transforment la pulpe de café en engrais organique.

La canne sucre et plus

La spécialité des agriculteurs de Coopecañera est la canne à sucre. Chacun possède en moyenne 3 hectares de terres. Avec ce que donnent ces terres, la coopérative produit environ 1200 tonnes de sucre de canne par an, qu’elle exporte principalement vers l’Europe et les États-Unis aux conditions du commerce équitable (info en néerlandais).

En plus de la canne à sucre, les producteurs de Coopecañera cultivent d’autres plantes. Principalement du café, du yuca (manioc) et des plantes ornementales. Oxfam encourage les cultivateurs à explorer d’autres sources de revenus (info en néerlandais).

En bref, Coopecañera est une coopérative exemplaire au Costa Rica à de nombreux égards. Les derniers audits du certificateur Fairtrade FLOCERT (info en anglais) l’ont d’ailleurs confirmé. La coopérative a une impact social direct énorme.

Marché du sucre de canne bien réglementé

Au Costa Rica, l’industrie sucrière est réglementée par la LAICA (Liga Agrícola de la Caña de Azúcar). Cet organisme faîtier supervise les relations entre les producteurs de sucre et les raffineries. Chaque année, il détermine la quantité de sucre de canne à produire et à exporter.

La LAICA fixe également les prix de l’industrie du sucre, tant pour les raffineries que pour les producteurs de canne à sucre. 62,5% du prix de vente revient au producteur de canne à sucre, 37,5% à la raffinerie. Pour le sucre de canne issu du commerce équitable, une prime supplémentaire de 60 dollars par tonne est reversée à la coopérative.

Coopecañera & Oxfam

  • Oxfam soutient les petits producteurs de canne à sucre de la région de San Ramon en achetant directement à Coopecañera, via la LAICA.
  • Coopecañera a obtenu la certification Fairtrade en 1999, un an plus tard, la coopérative vendait son premier chargement de sucre de canne équitable à Oxfam.

En ce moment, nous vendons 5 produits de ce partenaire :

5 résultats affichés